Emblème d’Australien, sacré pour les aborigènes, Uluru est un incontournable. Cet immense rocher se pare de mille nuances de rouge au coucher du soleil. Ayers Rock est le témoin de 10 000 ans d’histoire aborigène. On vous dit tout en quelques lignes.

 

Un peu d’histoire

Ce n’est qu’en 1873 qu’un explorateur anglais, William Gosse, découvrit le monolithe. Il ne nomma alors Ayers Rock, suivant le nom du premier ministre du South Australia de l’époque, Henry Ayers. Uluru et Ayers Rock sont donc bien le même rocher.

Ce que vous observerez n’est que la partie émergée d’un inselberg, qui s’est dégagé au fil du temps grâce à l’érosion. De par sa composition, Uluru résiste au temps et son aspect a très peu évolué depuis plus de 60 millions d’année. La roche riche en oxyde de fer a pris une teinte rouge, et au coucher de soleil cela donne cette impression d’embrasement contrastant avec les plaines environnantes.

De nombreux sites autour du monolithe sont sacrés pour les aborigènes et l’ascension d’Uluru a été interdite en octobre 2019. Pour aller plus loin sur son histoire, rendez-vous sur « Une sacrée icône australienne ».

Quand y aller ?

Le climat est aride et ensoleillé, on peut s’y rendre toute l’année. Durant l’été austral de décembre à mars, les températures peuvent néanmoins être accablantes et il faudra alors privilégier les visites tôt le matin ou en fin de journées.

Comment s’y rendre ?

Un petit aéroport se trouve à quelques kilomètres d’Ayers Rock et est desservi depuis Cairns, Sydney et Melbourne. Sinon l’aéroport d’Alice Springs, ville la plus proche à 460 km (soit environ 4h30 de route) est relié aux principales villes australiennes.

S’y déplacer ?

Nous pourrons vous louer un véhicule au départ de l’aéroport d’Ayers Rock ou bien Alice Springs. Il est possible de prendre le véhicule à un dépôt du loueur et le rendre dans un autre. Certains itinéraires peuvent nécessiter d’avoir un 4×4 pour emprunter des pistes non bitumées. Nous vous fournirons un road book détaillé avec toutes les étapes.

Sans véhicule, nous pourrons vous proposer des excursions à la journée ou sur plusieurs jours pour visiter Uluru, les Monts Olgas, Kings Canyon avec un guide anglophone ou francophone en petit groupe ou en privé.

Droit d’accès ?

Pour accéder au parc national d’Uluru -Kata Tjuta, il est nécessaire d’acheter à l’entrée du parc un pass valable 3 jours et coutant à ce jour 25 aud pour les adultes et 12,50 aud pour les enfants.

Qu’emmener ?

Des chaussures confortables et des habits adaptés pour la marche. L’amplitude des températures est très importante entre le jour et la nuit où l’on peut avoir durant l’hiver des températures proche de zéro. Il faudra également prévoir une gourde pour pouvoir s’hydrater durant les balades, un chapeau pour se protéger du soleil et de la crème solaire. Et à certains moments de l’année, vous pourrez rencontrer de petites mouches très agaçantes, un petit filet couvrant le visage sera alors bienvenu ; vous pourrez en acheter sur place.

Où dormir ?

Dès 1959, un premier hôtel s’est établi au pied du rocher. Mais avec le développement du tourisme, et pour éviter d’endommager le site, un complexe hôtelier est bâti à Yulara situé à quelques kilomètres.

Le complexe est géré par un seul opérateur et propose une gamme d’hébergement allant du dortoir pour backpacker à la chambre 5 étoiles. Les tarifs sont assez élevés car les frais logistiques sont plus importants qu’ailleurs et par manque de concurrence.

Il existe également un lodge de luxe en dehors du complexe, le Longitude 131, offrant une expérience inoubliable de glamping au milieu du désert avec vu sur Uluru.

Que faire à Ayers Rock ?

Bien sûr, il ne faut pas louper le coucher du soleil et aussi le lever qui offre une autre palette de dégradé de couleurs. Ensuite plusieurs marches de quelques minutes à quelques heures permettent d’explorer Uluru, c’est donc vraiment accessible à tous et certains itinéraires sont aménagés pour les personnes à mobilité réduite. Rien de tel pour s’imprégner de l’atmosphère du lieu et découvrir des paysages bien plus variés qu’on imagine trouver dans un désert. Mais ce n’est pas tout, les attractions et excursions sont nombreuses.

  • Expériences aborigènes : Uluru est le lieu de vie depuis des milliers d’années des Anangu et ils sont encore bien présents, ils sont aujourd’hui les gestionnaires du complexe touristique. Même si leur mode de vie a bien évolué, leurs traditions se perpétuent et nous vous proposons de la découvrir au travers de tours à la journée pour aller à leur rencontre. On peut aussi en quelques heures découvrir l’utilisation des plantes et animaux présents pour survivre dans cette région hostile à travers excursion de Bush Tucker. Ou encore s’initier à la peinture aborigène durant 2 heures avec une peintre autochtone. Le centre culturel est aussi à visiter pour découvrir gratuitement la culture aborigène et l’histoire du lieu.
  • Excursions : en plus des visites guidées classiques, nous proposons des visites à dos de dromadaire pour aller voir le lever ou coucher de soleil, une expérience sympa en famille. Il est aussi possible de vous proposer de visiter Uluru à vélo ou bien en Segway ou même en Harley Davidson.
  • Les randonnées : Uluru se prête à de nombreuses balades et randonnées, la Base Walk, la plus populaire, est celle qui vous mènera vers un tour complet du rocher, mais aussi la Lungkata Walk, la Liru Walk nous vous indiquerons les différentes marches à réaliser dans votre carnet de voyage.
  • Diner sous les étoiles : vous verrez rarement autant d’étoiles qu’au milieu du désert et un diner avec en plus Uluru en toile de fond restera un souvenir inoubliable.
  • Field of Light : une autre expérience insolite, découvrir à la tombée de la nuit le champ de lumière créé par l’artiste Bruce Munro avec 50,000 diodes alimentées par l’énergie solaire. Cela donne un côté féérique au lieu.
  • Prendre de la hauteur : en dehors du classique survol en hélicoptère, il est également possible de vous organiser un saut en chute libre au-dessus d’Ayers Rock.

Combien de temps passer à Uluru ?

Généralement 2 nuits à Uluru suffisent pour découvrir les principaux points d’intérêts, mais bien sur cela dépendra de vos envies.

Et autour d’Uluru ?

A côté d’Uluru, il ne faut pas manquer les monts Olgas appelés également Kata Tjuta. C’est également des formations rocheuses du même type. Les balades y sont également très jolies.

Ensuite Kings Canyon s’intègre très bien dans un itinéraire autour Uluru et permet de découvrir d’autres paysages. Si vous avez un peu plus de temps, une boucle au départ d’Ayers Rock permet de découvrir Uluru, Kings Canyon, les West MacDonnell, Glen Helen pour terminer à Alice Springs. Un itinéraire vous permettant de découvrir toute la diversité du Centre Rouge.