L'AUSTRALIE
TAILLÉE SUR MESURE
newsletter
Art street Melbourne Surf Australie Cabines de plages Port Philip Les 12 Apôtres Koalas

Accueil > Géographie > Tasmanie info

Retour

LA TASMANIE

A 200 km du continent australien, distance à couvrir pour franchir le détroit de Bass, se trouve l’État insulaire de la Tasmanie. Ses 500000 habitants se concentrent sur les côtes nord et est, ainsi que dans les villes de Hobart (la capitale) et de Launceston. La forêt couvre 3 millions d’hectares, mais la nature présente une variété inattendue de paysages de plaines, de vallées et de hauts plateaux cernés de pics déchiquetés se reflétant dans les eaux assoupies d’innombrables lacs. La Tasmanie a un très riche capital architectural, historique et naturel. Le lobby écologiste, très actif, s’acharne en effet depuis plus de vingt ans à préserver ces régions restées vierges qui caractérisent la Tasmanie. Un cinquième de son territoire est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. Les Aborigènes ont laissé de nombreuses peintures rupestres, et si certains sites restent sacrés et fermés aux visiteurs, d’autres, telles les falaises autour de Woolnorth, permettent à tous d’admirer cet art empreint de spiritualité.

A découvrir :

Hobart

La capitale de la Tasmanie s’étage sur sept collines entre l’embouchure de la Derwent River et le sommet du Mount Wellington (1271 m). Deuxième ville fondée en Australie, elle a conservé un riche patrimoine architectural. Comme Sydney, Hobart occupe une baie superbe et reste tournée vers l’océan.
Les quartiers de Macquarie Wharf, Constitution Dock, Salamanca Place qui bordent la Sullivan’s Cove jusqu’au pittoresque village colonial de Battery Point demeurent au cœur de la vie sociale de la cité et sont superbes.
Activités : musée, shopping, culture, gastronomie, vie nocturne

Aux alentours d’Hobart

Le site historique de Port Arthur : La colonie pénitentiaire créée en 1830 sur la péninsule de Tasman recevait les criminels récidivistes. Alors que la déportation depuis le continent de Port Arthur cessa en 1853, le centre de détention ne ferma qu’en 1877. Douze mille hommes avaient alors fait un séjour dans cette institution considérée comme la plus dure de son genre dans l’Empire britannique. Victime de plusieurs incendies après son abandon et restaurée de 1979 à 1986, la colonie de Port Arthur, d’une superficie de 40 ha, est devenue l’attraction
touristique la plus populaire de Tasmanie
Activités : musée, histoire

Bruny Island : À 40 minutes en voiture de Hobart, un ferry assure depuis le port de plaisance de Kettering des liaisons régulières avec Bruny Island. Nommée d’après le chevalier Antoine de Bruny d’Entrecasteaux qui explora la région en 1792, celle-ci comprend en fait deux îles reliées par un isthme étroit. Une demi-heure de route seulement sépare le débarcadère du nord des villages du sud : Adventure Bay et Alonnah. Un temps habitée par des pêcheurs de baleine, Bruny Island est aujourd’hui un paradis pour les pêcheurs et les amoureux des oiseaux. Plages, lagunes et baies abritées s’y prêtent à la baignade comme à la promenade en dromadaire. Des sentiers fléchés sillonnent plusieurs réserves naturelles.
Activités : faune & flore, pêche, promenades à pied ou à vélo

Mount Field National Park : à peine plus de 70 km séparent Hobart du Mount Held National Park fondé en I916, ce qui permet de partir pour des excursions d’une journée le long de chemins bien entretenus traversant diverses flores tasmaniennes. Le sentier le plus court est aussi celui qui connaît le plus de succès. Il commence juste après l’entrée du parc et conduit au sein de la forêt pluviale jusqu’à la cascade de Russell Falls.
Activités : randonnée à pied et en VTT, faunes & flore

La côte Est

Freycinet National Park : la longue et étroite péninsule de Freycinet porte le nom d’un explorateur français qui sillonna le Pacifique Sud à partir de 1800, notamment avec Nicolas Gaudin. Les reliefs granitiques du Hazards Mountains Range y dominent, à l’est, des plages océanes et, à l’ouest, des anses abritées. La plus grande accueille le village de pêcheurs de Coles Bay. À la pointe de la péninsule, le Freycinet National Park renferme de nombreux sentiers qui longent le littoral lagunes. La promenade la plus populaire conduit à Wineglass Bay après une courte mais abrupte montée.
Activités : paysages , randonnée, faunes & flore

Bicheno : Bicheno forme avec Coles Bay le pôle balnéaire de la côte est de la Tasmanie et sa baie s’emplit en été de pêcheurs, de plongeurs, de plaisanciers et de véliplanchistes. La station tire sa popularité d’une situation abritée qui lui procure des températures moyennes supérieures de quelques degrés aux températures du reste de l’État.
Au nord, le plus petit parc national de l’île, le Douglas Apsley National Park protège la plus vaste forêt sèche sclérophylle de Tasmanie, des taches de forêt pluviale, des gorges, des cascades et de spectaculaires panoramas de la côte. Une randonnée de trois jours, du nord au sud, permet d’en apprécier la diversité.
Activités : paysages , randonnée, faunes & flore

Maria Island National Park : interdite aux voiture, Maria Island abrite quelques vestiges pénitentiaires dans une superbe nature qui ravira les amateurs de randonnée à pied ou en VTT. C’est aussi un lieu privilégié pour l’observation d’oiseaux, la plongée et le snorkeling.
Activités : paysages , randonnée à pied et en VTT, faunes & flore, plongée, snorkeling

Mt William National Park : isolé, ce parc avec ses paysages de lande côtières permet d’observer les kangourous géants de Tasmanie menacé de disparition. Interdite aux voiture, Maria Island abrite quelques vestiges pénitentiaires dans une superbe nature qui ravira les amateurs de randonnée à pied ou en VTT. C’est aussi un lieu privilégié pour l’observation d’oiseaux, la plongée et le snorkeling.
Activités : paysages côtiers, randonnée, faunes & flore, plongée, surf, pêche

Vers le Nord

Launceston : Troisième ville fondée en Australie, Launceston possède une ambiance pleine de charme grâce à ses bâtiment anciens, ses espaces verts, ses galeries d’artisanat et ses rues pentues bordées de maison en bois. A Cataract Gorge Reserve vivent des oiseaux, des kangourous et d’autres animaux spécifiques à l’Australie à seulement I5 minutes à pied du centre-ville.
Activités : paysages , randonnée, faunes & flore, escalade, deltaplane

Tamar Valley : cette vallée est la principale région viticole de Tasmanie et ses vins sont aujourd’hui reconnus internationalement.
Activités : vignoble , gastronomie

Flinders Island : Prolongeant la pointe nord-est de la Tasmanie dans le détroit de Bass, Flinders Island compte aujourd’hui un millier d’habitants et de nombreux visiteurs viennent y pratiquer la randonnée dans des espaces protégés comme le Strezelecki National Park. La plongée est pratiquée sur les côtes nord et ouest. Au large du littoral méridional, Cape Barren Island abrite le Patriarch Sanctuary, une réserve naturelle d’oies sauvages.
Activités : randonnée à pied et en VTT, faunes & flore, plongée

King Island : au large de la côte nord-ouest de Tasmanie, King Island, peuplée, entre autres, de puffins et d’éléphants de mer, séduit de nombreux amoureux de la nature. L’île est appréciée aussi par les plongeurs qui viennent ici pour les nombreuses épaves qui reposent dans les eaux proches. Le fromage, la viande de bœuf et les crustacés ont également fait sa réputation.
Activités : randonnée à pied et en VTT, faunes & flore, plongée, pêche, gastronomie

Vers l’Ouest et l’intérieur

Cradle Mountain Lake St Clair National Park : La silhouette caractéristique de la Cradle Mountain est devenue un symbole de la Tasmanie. Le parc national qui renferme ce sommet, le troisième de l’île avec une altitude de 1 560 m, s’étend jusqu’au Lake St Clair. La légendaire randonnée de l’Overland Track traverse de somptueux paysages : forêt pluviale, landes, prairies et gorges ponctuées de cascades. Il faut compter environ cinq jours mais il est également possible d’y effectuer de courtes marches pour découvrir ces fabuleux paysages.
Activités : paysages , randonnée, faunes & flore, survol en hélicoptère

Franklin-Gordon Wild Rivers National Park : ce parc national inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco s’étend autour du Macquarie Harbour. Régions de montagnes creusées de profondes gorges qui draine les fortes précipitations apportées par les vents de l’océan Austral, les rivières y restent indomptées et sont un endroit privilégié pour pratiquer le raft.
La réserve naturelle, où des cimes en quartzite s’élèvent au-dessus de vastes forêts pluviales tempérées, abrite une flore unique dominer par des arbres à bois d’œuvre comme le pin King William et le pin de Huon. La manière simple de visite ce parc sans beaucoup de sentiers est en bateau depuis Strahan.
Activités : randonnée, faunes & flore, rafting

Southwest National Park : le plus grand parc national de Tasmanie est l’un des derniers endroits sauvages de la planète. Il englobe l’une des dernières étendues de forêt humide tempérée intacte. Lieu grandiose d’une virginité primitive, il abrite une extraordinaire biodiversité. Vous pourrez également effectuer une expédition de plusieurs jours en kayak à partir de Bathurst Harbour.
Activités : randonnée, faunes & flore, kayak

Quand vous y rendre :

La Tasmanie a un climat océanique tempéré doux avec des précipitations réparties tout au long de l’année avec des mois d’hiver un peu plus humides. Les saisons sont bien marquées. Hobart a quatre saisons distinctes. Janvier et février sont les mois les plus chauds et les plus secs avec des moyennes d’environ 21 °C. Climat sous l’influence de l’océan, la météo peut rapidement évoluer.



 

tasmanie climat

sydney opera

Sydney et Nouvelle Galles du Sud

barriere de corail

Queensland et la Grande Barrière de Corail